Les early access sont-ils dignes de confiance ?

Les early access sont-ils dignes de confiance ?

Les early access sont-ils dignes de confiance ?

Depuis quelques temps, on rencontre une véritable “tendance” de l'early access (accès anticipé en français). L’early access permet aux joueurs d’acheter un jeu avant que celui-ci ne soit terminé. L’objectif derrière représente un avantage pour les développeurs. Ils obtiennent de l’argent pendant le développement pour travailler avec moins de pression financière. Mieux encore ils peuvent obtenir des retours via les joueurs. En achetant un jeu en early access, le joueur fait office de Quality Analyst, il devient testeur et son rôle est de relever les bugs pour les transmettre aux développeurs mais aussi de partager ses idées d’amélioration pour le jeu. Pour faire plus simple, le joueur prend part entière dans le processus de création.

Mais alors, quelle est la différence entre une alpha, une bêta et un early access ?

Répondre à cette question n’est pas forcément ce qu’il y a de plus élémentaire. Chaque joueur a sa définition propre de ces termes de même que les développeurs. Une alpha ou une bêta d’un jeu apporte un avant goût du jeu et ressemble à une pré inscription. Généralement, cette offre faite aux joueurs est gratuite et sur inscription. Cela n'est pas forcément le cas pour toutes les alpha et bêta. Pour illustrer cela on peut prendre l’exemple de la bêta fermée de The Division 2, qui permettait aux joueurs s’étant inscrits de tester le jeu gratuitement avant tout le monde. Pour pouvoir jouer au jeu complet, le joueur devra l’acheter une fois son lancement fait. Contrairement à l’early access qui permet au joueur de l’obtenir une fois pour toute.

Combien y-a-t-il de jeux en early access sur Steam ?

Pour la réalisation de cet article, j’ai décidé de me focaliser uniquement sur la plateforme de distribution Steam. Pour information près de 50% des nouveaux jeux sur Steam sont proposés en early access. C'est pourquoi nous ne parlerons pas de Discord ou d'Epic Games.

Actuellement sur Steam c’est près de 3416 jeux qui sont disponibles en early access et pas moins de 137 714 447 copies de jeux vendues. Et ces chiffres ne font qu'augmenter chaque jour ! Le marché de l’early access est très lucratif et très apprécié des développeurs, mais aussi de la communauté. Toutefois certains jeux s’éternisent dans leur phase d’early access et cela peut vite décevoir les joueurs.

C’est pourquoi quelque part, les joueurs investissant dans un jeu en early access se retrouvent dans une position délicate. A la manière d’un investisseur, le joueur se voit donner de l’argent à un projet qui pourrait ne jamais aboutir, il a un risque de se retrouver avec un projet à moitié terminé.

Pourquoi ont-ils mauvaise réputation ?

Comme évoqué auparavant, les joueurs sont souvent méfiants quand il s’agit d’acheter un jeu en early access. Par le passé, des développeurs peu scrupuleux ont profité de ce business model rentable rapidement pour prendre l’argent et disparaître. Des mises à jour ratées, des microtransactions cachées, un abandon complet du navire, ... Certains early access ont réussi à effrayer les joueurs qui maintenant réfléchissent à deux fois avant d’investir.

Premier exemple des plus parlant, un jeu nommé The War Z fait son apparition en early access sur Steam le 17 décembre 2012. Les joueurs achetèrent le jeu et firent leurs retours aux développeurs. Toutefois les retours ont été si négatifs que les développeurs ont dû renommer leur jeu Infestation : Survivor Story  pour détacher le jeu originel de toute la vague de commentaires négatifs. Au delà des retours négatifs, le jeu a reçu de nombreux signalements pour plagiat et arnaque.

Maintenant prenons un exemple d’abandon, le jeu Spacebase DF-9. Il est sorti en octobre 2014 sur Steam en early access. Pour les développeurs, c’était un moyen d’obtenir de l’argent pour continuer  à développer le jeu. Seulement après plusieurs copies vendues, les développeurs ont tout simplement abandonné le jeu et ont mis en ligne le code source. Il n’y a qu’à faire un tour sur la page Steam du jeu pour comprendre à quel point les joueurs ont été mécontents et se sont sentis trompés et arnaqués.

Il en est de même pour le jeu Earth Year : 2066, sorti en avril 2014. Ce jeu a eu tellement de retours négatifs de la part de la communauté, de vidéastes et de la presse vidéoludique que Steam a tout simplement retiré le jeu du store et a remboursé les joueurs.

Ces exemples ont conduit Steam à mettre en place un règlement concernant la mise en vente de jeux en early access. Dans ce règlement il est précisé que les early access ne sont pas des moyens de crowdfunding et qu’il ne s’agit pas non plus d’un préachat. Cela pour éviter justement de retrouver des jeux comme ceux cités précédemment.

Des titres prometteurs

Mais assez parlé des échecs en termes d’early access, parlons maintenant des jeux qui ont fonctionné. Faire un article sur l’early access sans mentionner l’un des pionniers du “genre” ne serait pas un vrai article. Minecraft est le jeu qui a apporté cette nouvelle façon de permettre aux développeurs de se rémunérer tout en ayant des retours de la communauté. Et c’est maintenant un des jeux les plus vendus et les plus joués. Un vraie success story !

Nous pouvons aussi parler du jeu Prison Architect qui a généré près de 19 millions de dollars et plus de 1,25 million copies du jeu vendues. Citons également Terraria qui est resté un certain temps dans les top ventes de Steam en 2015 avec plus de 27 millions de copies du jeu possédées en 2019.

De nombreux jeux sont très prometteurs, comme Edge of Eternity. Dans un article précédent, nous vous avions parlé du jeu Dead Cells, celui-ci a également beaucoup profité de l’early access pour son développement. D’autres se sont fait connaître grâce à la motivation des développeurs comme ça a été le cas pour Darkest Dungeon ou encore Mini Metro. Et que dire de Subnautica, Don’t Starve, Oxygen not included ou bien même Kerbal Space Program ? Tous ces jeux ont eux aussi été disponibles en early acces.

Petite anecdote sympathique sur le jeu Rimworld, il est resté en accès anticipé pendant plusieurs années et le développeur s’est mis la pression afin de sortir la version 1.0 du jeu, ce qui lui permettrait de sortir de l’early access. La communauté a incité le développeur a prendre des vacances avant de sortir la version finale du jeu. La communauté a été bienveillante et au final le jeu est sorti dans sa version finale.

 

Le statut d’early access est très controversé. Tout d’abord parce que comme expliqué auparavant, le joueur consent à payer un jeu non terminé pour devenir testeur. Si nous revenons plusieurs années en arrière, les développeurs payaient les joueurs pour tester leurs jeux. Mais aussi parce que le joueur n’a pas de garantie que le jeu sortira un jour dans sa version finale. D’un autre côté cela permet à la communauté de contrôler les mises à jour faites sur le jeu, mais aussi de pouvoir proposer des améliorations. Ce qui permettra de sortir un jeu final qui conviendra à tout le monde.

Et vous, y'a-t’il un jeu en early access qui vous a marqué positivement ou négativement ?

Si notre article vous a plu

Soutenez nous sur Tipee

Noëlie
Noëlie

Lorem ipsum